Try This! #101

/ mardi 26 novembre 2013 /
Abbey Lee Kershaw par Hedi Slimane

Noir Désir fût l'un des plus grands groupes de rock français. Une des raisons principales à ce succès, Bertrand Cantat, le charismatique leader du groupe, qui avec l'énergie primale qu'il dégage sur scène n'a rien à envier aux plus grands frontmen américains. Lorsqu'on le voit en 2001 rugir sur la scène des Vielles Charrues on se dit que Noir Désir est une machine infernale qu'on ne pourra plus arrêter. C'était malheureusement être trop optimiste car comme toute rockstar Cantat avait ses parts d'ombre...

Des années après, voici enfin le retour de Cantat. Ici le musicien, l'homme important peu. C'est avec un ami de longue date, Pascal Humbert, qu'il s'associe dans ce nouveau projet qu'est Détroit. On est loin des riffs enflammés de Tostaky, Horizons est un album intimiste, calme et réfléchi. On ressent néanmoins la bête derrière l'homme apaisé lorsque Cantat chante sa voix est graveleuse, presque erraillé. Et c'est là même l'essence du rock.

On pourra reprocher à l'album un manque de surprise, en effet on ne s'attendait pas à autre chose qu'un album de cet acabit: calme et reposé. Les paroles n'en restent pas incisives et percutantes. Les meilleurs instants de l'album résident dans les morceaux en anglais où Cantat arrive réellement à chanter pour chanter et non pas chanter pour se repentir. 

La conclusion de cet album? Bertrand Cantat se complait dans ce rôle de rockeur maudit, et le rock le lui rend bien. Horizons sera probablement un des meilleurs albums français de cette fin d'année.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Le son du moment

Tu trouveras pas Justin Bieber, mais surement ton bonheur.

 
Copyright © 2010 French Aloud, All rights reserved
Design by DZignine. Powered by Blogger